Actualités

Pendule acoustique

Une installation sonore et visuelle

Le projet Pendule Acoustique repose sur la mise en corrélation l'acoustique et la gravité, de manière générative. En collaboration avec la Plateforme MAS du LMA -  laboratoire de mécanique et d'acoustique - CNRS

Pendule acoustique NB chateau E.jpg

festival INTERSTICES Caen/Cherbourg 31/04 > 17/05/2020 / Installation

festival GAMERZ15 Aix-en-Provence 14/11/2019 / Performance

festival GAMERZ16 Aix-en-Provence 11/2020 / Installation

Résidence au MIL(!)EU Phare à Lucioles à Sault (84) 06/01 > 24/01/2020

Résidence à la Déviation à Marseille 02/03 > 09/04/2020

Résidence à l'ESAAIX à Aix-en-Provence 05/11/2019 > 14/11/2019

Résidence TNTB 2020 - pays d'Arles et Saint-Gilles > TBA 2020

LA SECTE

 

performance - exposition humaine

 

une proposition de Laurent de Richemond

Compagnie Soleil Vert

 

 

Le Gourou :  Laurent de Richemond

La Jeune Fille :  Olive Bernard

La Taulière :  Sandrine Rommel

La Nettoyeuse :  Marilyn Montalbano

Les Adeptes :  Peggy Péneau

Stéphanie Louit

Marianne Heinrich

Laetitia Langlet

Christophe Chave

Boris Szurek

Les Gardiens : Virgile Abéla

Julie Surugue

Magalie du Sartel

Chou Yung Shih

Sébastien Bruyère

Olivier Puech

Christiane Fadat

...

dimanche 24 février 2019

Théâtre Strapontin 

111, rue de l’Olivier 13005 Marseille

 

dimanche 26 mai 2019

La Distillerie à Aubagne

lundi 15 juillet 2019

Pechakucha - SACD à Avignon

dimanche 22 décembre 2019

La Distillerie à Aubagne

Photo : Marilyn Montalbano

La Secte poursuit le cycle des performances du projet Tout Doit Disparaître 

initié en 2004 avec La Vitrine - 3 Jours et 3 Nuits 

poursuivi en 2005 avec Les Iguanes Millénaires

et en 2006 avec Paroles d’Insectes

 

 

Le mot «secte» désigne la voie dans laquelle on s’engage (du latin sequi : « suivre »)

mais aussi un groupe qui se retranche d’un ensemble (de secare : « couper »)

 

 

« Un jour, la vie deviendra un dépôt de la mort.

L’homme élira un lieu retiré et plaisant, rassemblera autour de lui les personnes qu’il aime le plus, 

et se perpétuera au sein d’un paradis intime.

Cette éternité à répétition peut paraître atroce à un spectateur ; 

elle est satisfaisante pour les individus qui y sont soumis. 

Libérés, ils vivent toujours comme si c’était pour la première fois, 

sans souvenirs des fois antérieures. »

Adolfo Bioy Casares « L’invention de Morel »

Acousmodrome #1 | Cinéma pour l’oreille

mai 2020

Vidéodrome 2 - Marseille

Installation d’un acousmonium

performance collective d’électroacoustique avec le secteur musique et science de la musique Aix-Marseille Université